Education Permanente

« Réfléchir le jeu » pour réfléchir le « je »…


Cliquez sur l’image pour accéder aux articles d’éducation permanente

Dans cette rubrique nous publions des analyses et études invitant à une pratique ludique réflexive et/ou une utilisation du jeu comme outil culturel, social dans un souci d’éducation permanente.

Consultez tous les articles éducation permanente ici

Ces articles sont notamment destinés à être publiés dans nos revues trimestrielles «l’artichouette » (le journal de liaison des ludothèques et autres centres ludiques francophones belges), et « les cahiers de LUDO asbl » (revue de vulgarisation scientifique). Cf. onglet « publications ».

N’hésitez pas à réagir à la lecture de l’un ou l’autre de ces articles et/ou à les reprendre intégralement ou en partie (non sans référencer correctement le site www.ludobel.be et le nom de l’auteur, merci).

Vous pouvez également soumettre vous-même un article à nos rédacteurs en chef et leurs comité de lecture (sarah.dermine@gmail.com pour l’artichouette ; agot@ulb.ac.be pour les cahiers.

Nos principaux thèmes récurrents d’éducation permanente de nos analyses et études découlent de nos 5 missions statutaires (cf « qui sommes-nous ? »):

 

Elles sont axées sur la réflexion autour du « vivre ensemble » dans un souci d’égalité et de justice sociale. Il s’agit en effet d’optimiser l’utilisation des jeux pour favoriser :

 

1 La cohésion, l’inclusion et les interactions sociales

L’hétérogénéité des publics est une chance mais également un défi. Certains d’entre eux apparaissent fragilisés ou marginalisés socialement, culturellement. Le(s) jeu(x) comme outil(s) d’interculturalité, de cohésion sociale et/ou de groupe doivent être pensés et adaptés, et de même leur animation. NB. En 2014, nous avons volontairement évité les déficiences et handicaps pour nous concentrer sur les aspects sociaux et culturels de l’inclusion.

 

2 La lutte contre les stigmatisations et les stéréotypes

Représentations et préjugés deviennent dangereux lorsqu’ils sont véhiculés sous formes de stéréotypes. Les jeux et jouets permettent de déconstruire ces stéréotypes précisément parce qu’ils sont par excellence des objets éducatifs stéréotypés. Les utiliser de manière insouciante peut au contraire entretenir les confusions et les constructions identitaires stéréotypées jusqu’à provoquer des stigmatisations potentiellement lourdes de conséquences. NB. En 2014, nous nous sommes centrés sur les stéréotypes de genre .

 

3 La protection de l’environnement, l’éthique ; limiter le consumérisme

Encourager les prêts, services aux collectivités, les sélections de jeux et jouets aux bons rapports qualité/prix, les bourses d’échanges, les jeux traditionnels et jeux sans jouets, sont différents comportements éco-responsables. Ces démarches méritent d’être accompagnées. Avoir un œil sur les filières de production équitables également . Enfin, animés de manière adéquate, de nombreux jeux thématisés peuvent servir d’éveil à la protection de l’environnement.

 

4 La ludification adéquate du quotidien (règles – autonomie – citoyenneté)

Le(s) jeu(x) s’immiscent de plus en plus dans notre quotidien. La compréhension de ce phénomène récent mais omniprésent, de ses différentes formes et de leurs effets (positifs et négatifs) potentiels sont encore trop peu étudiés. Ils touchent notamment à nos règles de vie et nos manières d’être ensemble. Les avatars de l’attitude ludique ont une dimension politique et sociale.

 

5 Prévention à la santé : ludothérapie et addictions

Le jeu nous construit (psychologie du développement) nous entretient et, au besoin, nous répare.

La ludothérapie, l’utilisation optimale des jeux en santé mentale et corporelle ne s’improvise pas ; par ailleurs, le(s) jeux peuvent avoir des effets pervers qu’il convient de prévenir. Les jeux d’argent et les jeux vidéo , notamment, connaissent des dérives addictives. D’autres jeux contrefaits de mauvaise qualité sont tout simplement dangereux et/ou inopportuns pour certains publics. NB. En 2014 nous avons centré les analyses dans cette thématique sur le versant positif du jeu en matière de santé.

 

6 Actualité, critiques de presse

Ce thème ouvert, « hors thématiques précises », nous permet de rebondir ponctuellement sur l’actualité et ainsi interpeler nos publics avec d’autant plus d’acuité notamment dans un souci d’éducation permanente, d’éducation aux loisirs et de promotion culturelle du jeu.

 

Au-delà de ces thématiques récurrentes précises pour lequel le jeu est un outil, nous avons la faiblesse de croire que promotionner le(s) jeu(x) de qualité par des sensibilisations, des sélections est bel et bien une démarche d’éducation permanente. Reste que notre action principale se situe effectivement dans l’avant et l’après jeu !

 

L’éducation permanente quid ?

Cette notion trouve ses origines dans les mouvements ouvriers catholiques et socialistes de la fin du 19e siècle. En Belgique francophone, la conception d’éducation populaire s’est élargie en éducation permanente dans la décennie ayant suivi mai 68.

Le décret CF du 8 avril 1976 fixe les premiers octrois de subventions du secteur. L’asbl LUDO est reconnue de 1986 à 2006 dans ce cadre.
Elle reste désormais conventionnée par le secteur d’éducation permanente. Le nouveau décret du 17 juillet 2003 a pour objet « le développement de l’action associative dans le champ de l’éducation permanente visant l’analyse critique de la société, la stimulation d’initiatives démocratiques et collectives, le développement de la citoyenneté active et l’exercice des droits sociaux, culturels, environnementaux et économiques dans une perspective d’émancipation individuelle et collective des publics privilégiant la participation active des publics visés et l’expression culturelle » (article 1)

« Cet objet est assuré par le soutien aux associations qui ont pour objectif de favoriser et de développer, principalement chez les adultes :

  • une prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société ;
  • des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation ;
  • des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique. » (article 2)

La démarche des associations visées par le présent décret s’inscrit dans une perspective d’égalité et de progrès social, en vue de construire une société plus juste, plus démocratique et plus solidaire qui favorise la rencontre entre les cultures par le développement d’une citoyenneté active et critique, et de la démocratie culturelle. » (article 3)

Consultez tous les articles éducation permanente ici

 


Pour en savoir plus sur l’éducation permanente :

 

 

Related Posts

écrire un commentaire

Image CAPTCHA
*